Non vous ne rêvez pas ! Si vous êtes en télétravail, vous êtes invité à déménager vos bureaux dans le décor paradisiaque de l’île des Caraïbes.

Les autorités barbadiennes octroient un visa de longue durée pour attirer les travailleurs à distance. Ce programme quelque peu exceptionnel est initié dans le cadre de la relance économique suite à la crise sanitaire du Covid-19.

Une occasion pour les télétravailleurs de profiter du cadre paradisiaque de la Barbade

La principale préoccupation des gouvernements, en ces temps de déconfinement, est de relancer à tout prix l’économie. Dans ce contexte, les autorités barbadiennes ont mis en place une nouvelle mesure pour la reprise du secteur touristique. Il est important de rappeler que le tourisme représente le moteur économique du pays.

Le Premier Ministre, en la personne de Mme Mia Amor Mottley a annoncé la mise en place d’un programme spécifique pour permettre aux «personnes travaillant à l’étranger de venir travailler ici [NDLR sur l’île de Barbade], de façon numérique, de sorte que les personnes n’aient pas besoin de rester dans les pays où elles se trouvent. »

Une alternative au tourisme classique

Les séjours courts ne sont pas autorisés pour le moment. En effet, la pandémie de la Covid-19 n’est pas encore maîtrisée et les tests rapides ne sont pas fiables. La circulation fréquente des voyageurs entre les frontières sur des durées écourtées accroitraient, donc, les risques de propagation du virus.

Le gouvernement de la Barbade a, alors, mis en place un visa de longue durée délivré aux télétravailleurs. L’autorisation offre la liberté aux travailleurs à distance de circuler librement dans le pays pendant 12 mois. Pour éviter l’importation du coronavirus, chaque touriste devra présenter un test négatif au coronavirus.

Les visiteurs originaires d’un pays affichant un risque faible par rapport à la pandémie devront réaliser leur test une semaine avant leur entrée sur le territoire. Le délai imposé de l’exécution du test est de 72 heures avant l’arrivée pour les voyageurs en provenance d’un pays où le risque de contamination est élevé. Par ailleurs, les autorités imposent le port du masque à l’aéroport.

Pour rappel, la Barbade fait partie des pays les moins touchés par le nouveau coronavirus. Les statistiques font, actuellement, état de 106 cas confirmés et 7 décès. Des chiffres dérisoires en comparaison à celles qui sont enregistrés dans les pays européens.

Un concept efficace dans le contexte actuel

Le concept barbadien du télétravail sous les tropiques pour booster le secteur touristique peut très bien porter ses fruits.

D’une part, de nombreux travailleurs se retrouvent à travailler à distance dans le contexte de la pandémie du coronavirus. Ce mode de travail innovant risque de durer encore plusieurs mois face à l’évolution actuelle de la crise sanitaire.

D’autre part, les télétravailleurs qui ont passé plusieurs semaines en confinement à leur domicile n’aspirent qu’à la liberté.

D’ailleurs, qui ne rêve pas de travailler dans le cadre exotique des Caraïbes, par cette belle saison estivale ? L’occasion est venue de réaliser votre rêve ! La Barbade à réouvert ses frontières le 12 juillet 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *