Merveilleusement situées en pleine mer des Caraïbes, dans les Antilles françaises, l’archipel des Îles des Saintes constituent des sites naturels et culturels à ne pas rater lors d’un séjour dans la région.

Comment se rendre sur les Îles des Saintes ?

Les voyageurs qui souhaitent se rendre sur les Îles des Saintes doivent, dans un premier temps, rallier la Guadeloupe. Ils doivent, ensuite, faire une traversée marine en bateau. Cet itinéraire leur permet de profiter pleinement de la beauté de la région tout en prenant plaisir à voguer tranquillement au fil de l’eau.

Filovent Guadeloupe suggère toute sorte d’embarcations (catamaran, monocoque, yacht, bateau à moteur, …) pour vous garantir une agréable traversée en partance du port de Point-à-Pitre ou de l’embarcadère de Saint François.

Il est important de préciser que les voitures sont interdites sur les Îles des Saintes. Les touristes qui ont loué un véhicule doivent laisser leur monture au port de départ.

La visite des Îles des Saintes se fait généralement à pied. Des compagnies spécialisées mettent à la disposition des touristes, en location, des vélos et des voiturettes électriques.

Les atouts naturels des Îles de Saintes

L’archipel des Îles des Saintes compte, en tout, neuf îles volcaniques dont seulement deux, à savoir Terre-de-Haut et Terre-de-Bas, sont habitées. Cet ensemble d’îles et d’îlots a été découvert par Christophe Colomb en 1493.

Les Îles des Saintes sont, avant tout, appréciées pour leurs plages paradisiaques de sable fin et chaud, bordées par des eaux cristallines abritant une biodiversité d’exception, parfaitement préservée.

Le cadre est propice à la détente complète. Les amateurs de sports nautiques ont largement le choix en termes d’activité. Les baigneurs et les plongeurs peuvent prendre du bon temps et profiter pleinement des eaux tièdes et calmes de la Plage du Pain de Sucre, de la Plage de Pompierre, des criques et des petites baies préservées.

Les petites terres de l’archipel héberge aussi des jungles et des forêts tropicales luxuriantes qui constituent les refuges de différentes espèces végétales et animales, dont la plupart sont endémiques.

De quoi satisfaire pleinement les adeptes de randonnée et émerveiller ceux qui s’initient à la balade en pleine nature et à la découverte de l’environnement. Les circuits de promenade sont ponctués de points d’observation offrant une vue panoramique sur des sites singuliers.

La culture fascinante des Îles des Saintes

Une visite des deux îles principales s’impose pour une immersion complète au cœur de la culture des Îles des Saintes.

Terre-de-Haut séduit avec ses habitations en bois bariolées, ses imposants bâtiments coloniaux et ses églises construites avec de la roche volcanique.

Les voyageurs peuvent y faire la rencontre et la connaissance des locaux qui sont pour la très grande majorité, voire la totalité, des descendants des colons français qui ont investi l’archipel dès les années 1650. Pour en savoir davantage sur l’histoire des Îles Saintes, les visiteurs doivent se rendre au Fort Napoléon.

Le site et l’édifice constituent de véritables joyaux naturels et culturels. Plus sauvage, Terre-de-Bas est le lieu de vie d’une population très chaleureuse dont la vie est bercée par l’évolution de la nature primaire.

Se détendre et déguster des crustacés et des fruits de mer fraichement pêchés sur les plages de nord de mer, de Grande Anse, de Grande Baie, de l’Anse à Dos, faire un tour dans le petit village de pêcheurs de Petite Anse figurent parmi les activités immanquables sur Terre-de-Bas.

Les îlots inoccupés (l’îlet à Cabrit, le Grand-Îlet, la Coche, les Augustins, la Redonde, le Pâté, les Roches percées) sont les endroits rêvés pour une découverte naturelle inédite et de parfaits moments de relaxation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *