La péninsule de la Guajira est dotée d’un paysage aride aux paysages incroyables. Je vous dévoile les sites les plus surprenants.

La situation géographique de la Guajira

La Guajira est située à l’extrême nord-est de la Colombie. Il s’agit de la pointe la plus septentrionale de l’Amérique du Sud.

Le désert se jette en plein dans la mer des Caraïbes à la source de la péninsule de la Guajira. Il faut considérer une large bande de terre semi-aride d’une superficie de 20 000 km².

Elle est composée par des plages, des criques au cœur de falaises. Il faut ajouter les montagnes et les forêts aux dunes de sable inédites.

La population locale est représentée à 42 % par l’ethnie wayuu. La Guajira porte l’appellation de « madre Tierra » pour les wayuu.

Les grandes averses d’octobre transforment le paysage en un lac unique sur le côté montagneux.

La nécessité d’un guide

Aucun panneau indicateur n’est disponible pour signaler les villes, les routes ainsi que les lieux touristiques. De plus, les pistes du désert ne sont pourvues d’aucune balise.

Il faut toujours venir sur place avec un guide chevronné. La beauté des sites contraste avec une population pauvre.

Les montagnes de verdure alternent avec les plaines arides.

Le paradis des flamants roses

A 20 km de la capitale Riohacha, une réserve abrite 90 espèces d’oiseaux migrateurs. Il s’agit de Santuario los Flamencos.

Les flamants roses se dévoilent à bord d’une « chaloupa » sur la plage de Boca de Camarones. Il s’agit d’un écosystème de 7 000 hectares qui permet d’observer également des pélicans et des ibis.

Les rancherias

Plus loin, les rancherias bordent les routes. Ces hameaux typiques acceptent peu de visiteurs. La rancheria Santa Rita est parsemée de huttes par dizaine édifiées en pisé et en bois de cactus.

Le chef de clan se charge de relater les coutumes aux touristes. La communauté Wayuu vit en autarcie.

Les femmes brodent des machillos ou sacs traditionnels aux motifs authentiques.

Les salines de Manaure

Le sel colombien provient à plus de 65 % du site de Manaure d’une superficie de 4 200 hectares. La chaleur est fortement ressentie à proximité des bassins où exercent les paludiers.

Cabo de la Vela est le lieu légendaire des Wayuu. La ville d’Uribia annonce l’entrée du désert. La traversée du désert permet d’aboutir à une magnifique baie aux eaux turquoise.

Les cabanes hébergent plusieurs restaurants. La plage de Kamaishi permet de faire une baignade rafraîchissante.

Retrouvez d’autres sites ici.

Crédit Photo : routard.com & uncovercolombia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.