De nombreux pays de la zone Caraïbe ont opté pour l’adhésion à la Covax. Je vous propose d’en apprendre plus sur ce dispositif d’accès mondial aux vaccins.

L’initiative de la CARPHA

A travers la CARPHA ou Autorité Caribéenne de  la Santé Publique, les pays de la Caraïbe ont contribué à un premier versement de 2 millions de dollars US au Covax. L’objectif revient à garantir 1 million de doses de vaccin contre la Covid-19.

Quinze pays de la zone Caraïbe ont participé. Cette opération fait suite à un accord de coopération signé avec l’Union Européenne et l’OPS ou Organisation Panaméricaine de la Santé.

Ce premier versement équivaut à 15 % du prix des vaccins et va permettre l’immunisation de 33 % de la population. Le solde revient à l’OPS avec ses propres fonds.

La situation actuelle de la recherche pour le Vaccin anti-Covid-19

Actuellement, neuf équipes médicales mondiales s’attèlent pour trouver un vaccin contre le Covid-19. Pour l’heure, il n’est pas encore disponible.

Le Covax est initié par l’OMS, l’Union Européenne et la France. Son lancement date de juin 2020.

150 pays ont adhéré au programme Covax. Il intègre l’homologation et la distribution d’un vaccin contre le Covid-19.

Pour information, les Etats-Unis n’ont pas adhéré au programme Covax.

A propos du Covax

Le Covax regroupe les gouvernements, les organisations sanitaires, les industriels, les   scientifiques. Il faut aussi citer le secteur privé, ainsi que plusieurs philanthropes.

Cette initiative garantit un accès équitable aux diagnostics, aux soins et aux vaccins contre le Covid-19. Les premiers vaccins produits feront l’objet d’une distribution auprès des populations sensibles.

Il faut retenir le personnel médical, les plus de 65 ans, les moins de 65 ans présentant des problèmes de santé.

L’axe de travail du Covax

Le Covax est l’axe de travail vaccins du dispositif pour l’accélération de l’accès aux solutions de lutte contre le Covid-19. Quant à l’axe de travail de l’Accélérateur ACT, il est sous la direction de la CEPI, l’Alliance GAVI ainsi que l’OMS.

Par ailleurs, l’axe de travail cible le développement des capacités de fabrication. Il faut aussi traiter de l’achat de fournitures à l’avance.

Le but est de permettre la distribution de 2 milliards de vaccins de façon équitable d’ici la fin de l’année 2021. Face à une pandémie mondiale néfaste pour l’économie et la santé de millions de patients, introduire un vaccin permet de proscrire les pertes immenses en termes de santé publique.

Le Covax repose sur plusieurs critères majeurs. Découvrez d’autres sujets ici.

Crédit Photo : pourlascience.fr & tourmag.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *