La Havane est réputée mondialement pour ses fabuleux cigares. Je vous propose les bases à connaître sur les visites de plantation de tabac sur l’île de Cuba.

Les champs et les activités réputés de Vinales

L’ouest de l’île est à proximité de Pinas del Rio. Il s’agit d’une région reconnue pour la qualité du tabac.

De plus, Vinales est ouvert à un tourisme dédié à l’écologie et à la découverte du terroir. Il est possible de pratiquer de la randonnée, l’exploration de la faune et de la flore.

En outre, les mogotes, le café et les plants de tabac font partie des incontournables. En fait  la majorité des excursions intègrent une visite chez un veguero.

C’est un paysan cultivateur de tabac. Néanmoins, il faut faire attention à l’escroquerie.

Evitez les mojitos parfumé au miel et autres mélanges douteux. En fait, un veguero va vendre la majorité de sa récolte aux grandes marques.

Un petit pourcentage est dédié à son usage personnel et pour la vente aux touristes. Comme ces plants restants sont de qualité moindre, le veguero les parfume avec du rhum et autres plantes.

Les meilleurs endroits pour acquérir des cigares à Cuba

Dans le centre historique de la Havane, la Casa del Habano est établie dans le patio de l’Hôtel Conde de la Villanueva. Il s’agit de la touristique calle Mercaderes.

L’établissement dispose d’un fumoir destiné à la clientèle. De plus, les dégustations sont permises.

Quant à l’Hôtel Nacional, il héberge également une Casa del Habano singulier. L’endroit autorise une vue merveilleuse sur Malècon. De plus, boire un verre à l’extérieur est un excellent moment de détente.

Dans le quartier de Velado, l’Hôtel Habana libre dispose d’une Casal del Habano qui propose des cigares de qualité.

La visite d’une manufacture de tabac

La ville de Santo Clara dispose d’une fabrique respectueuse des règles. Il faut préalablement se procurer un ticket d’entrée au comptoir Cubatour situé près de la place principale de la ville.

Même si les photos sont prohibées et le temps de visite un peu trop expéditif, le lieu vaut le détour. La galera  dispose d’une ambiance incroyable.

De plus, les senteurs de tabac sont envoûtantes. Le torcedor se charge de la conception du tabac et s’applique à effectuer le fameux « hecho a la mano » ou « fait main » exclusif des cigares de la Havane.

En effet, chaque cigare est unique. Chaque puro est exclusivement roulé à la main.

Ce savoir-faire soigneux mérite largement le prix exorbitant de ces cigares artisanaux.

Les règles de roulage du tabac pour cigare

Le vrai roulage demande au moins 5 feuilles de tabac dissemblables. 3 feuilles sont consacrées à la tripe.

Une feuille s’adresse à la sous cape et la dernière feuille est réservée pour la cape.

Retrouvez d’autres actualités sur Cuba ici.

Crédit Photo : marpotrip.over-blog.com & cigareonline.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *