La Guyane ne dispose pas d’infrastructure hôtelière gigantesque  et n’attire pas le tourisme de masse. Paradoxalement, la nature vaut le coup d’œil. Je vous propose de découvrir une terre française qui pratique le tourisme authentique.

Un territoire encore très végétal

Il ne faut pas manquer d’admirer la teinte beige et grise du littoral guyanais. C’est le résultat des alluvions provenant du Fleuve Amazone dans l’Océan Atlantique.

Ils sont transportés par les courants marins présents sur plus de 300 km de côtes. Ainsi, la biodiversité est préservée.

En effet, la mangrove est pourvue en nombre et en variété. De plus, 85 % du territoire est encore recouvert par la forêt amazonienne.

Le climat est chaud et humide dans ce département d’Outremer d’une superficie de  84 000 km², similaire à celle du Portugal.

Le bagne de l’île du Diable

L’affaire injuste de Dreyfus a soulevé l’émotion en son temps. Ce prisonnier devenu célèbre malgré lui a séjourné dans l’Ile du Diable.

L’édification d’un mur devant la fenêtre de sa cellule l’empêchait d’apercevoir la beauté de l’Océan. L’église locale abrite la peinture du quotidien de l’époque exécutée par le faussaire Lillois Francis Lagrange.

La prison de l’île Saint-Joseph

Une autre maison de force guyanaise concerne l’île Saint-Joseph. La Guyane a servi de détention aux bagnards depuis 1795.

L’île St-Joseph permet de voir au loin l’île du Diable. Cette île servait de dortoir pour 160 forçats.

Pour l’heure, la demeure du directeur de l’île Royale a connu une rénovation. Seule l’île Royale peut servir de logement pour les visiteurs du côté du quartier des surveillants.

Les autres bâtiments qui ont abrité des prisonniers sont en état de ruine.

A propos de centre spatial de Kourou

Port spatial européen, Kourou permet le lancement de plus de 50 % des satellites de télécommunications à travers le monde. Il est possible de visiter les lieux.

Il suffit de traverser les ponts gigantesques. Celui de la rivière Cayenne est de 1,2 km.

Il faut remarquer la présence de 3 radars de poursuite établis sur une colline qui illustrent l’entrée du périmètre de 690 km² du CSG. La visite est gratuite.

Il est possible d’apprécier les installations, d’assister au lancement sur l’un des 5 sites. Par ailleurs, l’Office National des Forêts autorise l’exploration de la savane chaque mois.

La visite payante du Musée de l’Espace permet de voir de plus près les lanceurs de fusées incluant Ariane 5.

Les autres enjeux à Guyane

Ne manquez pas la gastronomie locale. La Guyane propose une multitude de fruits et de légumes.

Les plats de poisson sont délicieux, notamment le « Jamais goûté » et « l’Acoupa rouge ». Retrouvez d’autres thèmes ici. 

Crédit Photo : lookandbook.fr & vinnyca.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *