Je vous propose d’en savoir davantage sur les récentes restrictions américaines concernant le Cuba. L’annonce émane du président Donald Trump en date du 23 septembre 2020.

Une annonce lors d’une commémoration

Cette déclaration est effective au cours de la réception destinée aux vétérans de la brigade 2506. Il s’agit d’exilés cubains de 1961 qui ont réalisé l’opération dans la Baie des Cochons.

Cette opération s’est soldée par un échec.  A l’époque, l’objectif consiste à renverser le régime de feu Fidel Castro.

Ces 1 400 exilés cubains ont suivi une formation de la CIA. La brigade 2506 n’a pas pu résister face aux 20 000 troupes du régime castriste, durant 3 jours de bataille.

Les sanctions anti-Cuba de Donald Trump

Un décret cible l’alcool et le cigare cubain qui ne peuvent plus être ramenés par les touristes américains. Par ailleurs, les américains ne peuvent plus aller à Cuba pour participer aux évènements sportifs et culturels.

Cette interdiction touche également les réunions et les conférences. Dans la foulée, Donald Trump a vertement critiqué la normalisation des relations avec Cuba au cours de la présidence de Barack Obama.

En parallèle, Trump veut sanctionner Cuba pour son soutien au régime du président vénézuélien Nicolas Maduro.

Les intentions de Donald Trump

En fait, le président en pleine campagne électorale veut séduire les votants de la communauté cubaine de Floride. Les vétérans ont d’ailleurs applaudi à l’annonce des restrictions de Donald Trump.

Pour autant, en 2008, le simple citoyen Donald Trump a déposé de nombreuses demandes de brevet auprès de l’administration de Cuba. A l’époque, il désire ouvrir des hôtels, des casinos et quelques terrains de golf.

En 2010, il a reçu un avis favorable du gouvernement cubain.

Un précédent en 2019

L’an dernier, les Etats-Unis ont interdit les voyages de groupe au Cuba. Les bateaux de croisière sont aussi concernés ainsi que l’aviation d’affaires et les vols privés.

Seuls les vols commerciaux ne sont pas frappés. Du côté des américains, l’industrie du tourisme à destination de Cuba est directement affectée.

Pour leur part, les entrepreneurs privés cubains sont aussi impactés. Cela porte surtout sur la restauration privée et les multiples locations chez l’habitant.

La vie culturelle et les visites guidées sont également victimes de sanctions jugées plus politiques. L’économie de l’île de Cuba demeure fragile selon les soubresauts des présidents américains successifs.

Face à des décisions lourdes de conséquences, le secteur touristique est toujours facteur d’instabilité économique au Cuba. Retrouvez d’autres actus ici.

Crédit Photo : ribnreef.com & masculinmagazine.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *