Au cours d’un séjour en Martinique, les adeptes de plongée sont servis. Je vous livre plusieurs sites incontournables de cette île des Antilles.

Le site du Diamant

Pour parvenir au Rocher du Diamant, il faut se rendre au large de la côte Sud. A plus de 3 miles, l’îlot volcanique possède 175 mètres d’altitude.

La présence de l’arche ou faille sous-marine du Diamant signale le passage d’un tunnel qui traverse le rocher d’un bout à l’autre. L’arche contient des eaux claires, des grottes sous-marines et de multiples failles.

C’est l’occasion d’apercevoir des coraux, des tortues, des poissons tropicaux, des éponges. Parmi les blocs basaltiques, les gorgones noires côtoient les mérous, les murènes et les barracudas.

Ne ratez pas en allant vers le nord la crique de l’Anse Dufour. Le snorkeling permet d’observer les tortues vertes, les poulpes et les poissons anges.

Le Récif du sous-marin au nord

A proximité de l’Anse du Céron, il s’agit d’un récif similaire à un kiosque sous la mer qui émerge. Il est composé de canyons, de galeries, de cheminées et autres tunnels.

C’est le refuge privilégié des langoustes, des poissons des coraux. Face à une visibilité incroyable, les courants doux sont idéals pour les plongeurs de tous niveaux.

Un site sous forme d’épave

C’est un voilier trois-mâts. Son immersion volontaire est effectuée à 36 mètres de fond dans les années 30.

Le but est de disposer d’un récif artificiel pour profiter d’un spot de plongée. La faune et la flore procurent des couleurs vives.

Les barracudas sont présents auprès des poissons anges, les murènes javanaises. La plongée de nuit constitue une autre opportunité.

La plongée côté sud

Dans ce cas, il faut rejoindre la Pointe Burgos. Elle est établie aux Anses d’Arlet juste entre Grande Anse et Anse du Bourg.

La Pointe Burgos héberge plusieurs rochers et failles. La faune sous-marine regorge de murènes, de gorgones, d’éponges, de platax.

Le petit plateau de 3 à 12 mètres s’adresse aux plongeurs novices. Le tombant de 50 mètres est réservé aux plongeurs aguerris.

Les attraits de la baie de Saint-Pierre

Les vestiges de la Montagne Pelée abritent des bateaux encore ancrés à même la baie. A 60 mètres, l’épave du Roraïma demeure accessible.

Quant aux œuvres immergées, elles sont illustrées par la sirène Yémaya qui date de 2016. Il faut ajouter Manman Ilo qui remonte en 2004.

La croisière-plongée est agréable en Martinique en saison sèche. Cela concerne les mois de décembre, avril et mai.

Découvrez d’autres merveilles ici.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.